Armes anciennes : Les 3 points a savoir pour une bonne expertise

estimation expertise armesDemander une estimation d’une arme ancienne

Les trois points à savoir pour expertiser une arme ancienne

L’univers des armes est vaste : armes à feu, armes blanches, armes de tir et armes de jet, etc. Leur expertise requiert donc une spécialisation par catégorie. Les éléments à examiner sont différents d’une catégorie à l’autre. De plus, lorsqu’il s’agit d’armes anciennes, l’élément historique doit absolument être considéré. Ce dernier point est essentiel pour l’estimation de la valeur d’une arme.

  • Les points similaires à examiner pour toute arme

En général, les collectionneurs s’intéressent surtout aux armes blanches et aux armes à feu. Pour expertiser une arme, l’examen doit aller du général vers le détail. L’aspect global de l’arme permet d’envisager l’emplacement que vous lui accorderez dans votre collection. Certaines armes auront de l’allure en étant suspendues, d’autres seront plutôt mises en valeur dans une vitrine.

Bon à savoir : vous pouvez vous procurer la définition détaillée de l’arme auprès d’experts pour en estimer la valeur.

  • Les éléments spécifiques d’une arme à feu

Les armes à feu comportent un canon, une crosse, une gâchette, un mécanisme de mise à feu et un système de recharge. Pistolets et fusils sont en métal avec une crosse en bois.

Les armes anciennes tirant un coup unique sont chargées par la gueule du canon. Plus tard, la charge s’est faite par la culasse de l’arme. Les armes de poing comme le revolver tirant plusieurs coups de suite comportent un chargeur ou un barillet.

Bon à savoir : certaines armes anciennes sont de véritables bijoux d’orfèvrerie. Par exemple, une magnifique paire de pistolets à silex (vers 1790-1801) de la manufacture de Toula (Russie) : son canon à trois registres gravés est damasquiné d’or et d’argent, la crosse en noyer est filigranée d’argent. Estimés à 40 000 euros, ils ont été acquis à 247 840 euros lors d’une vente aux enchères.

  • Les éléments spécifiques d’une arme blanche

Les armes blanches sont très diversifiées. Examinez la longueur de la lame, sa forme, sa courbe et le style de la garde et du pommeau. Ces éléments permettent de faire la différence entre une épée et un sabre, par exemple.

Une épée comporte une lame droite à double tranchant, elle sert à la taille (coupe avec le tranchant) et à l’estoc (transpercer l’adversaire). Le sabre ne comporte qu’un seul tranchant, et sa lame est courbe. Il convient également à la taille et à l’estoc.

Bon à savoir : un sabre de récompense nationale à l’époque du Directoire : la lame porte une inscription gravée des mots « Récompense » et « Nationale ». Sous la garde est gravé « Boutet Directeur Artiste Manufacture de Versailles ». Ce sabre a été adjugé à 250 000 euros frais compris lors d’une vente aux enchères.

Demander une estimation d’une arme ancienne

WordPress Backup