Autographe : Expertise et Estimation Gratuite

expertise autographe

Demander une estimation de votre authographe

Aujourd’hui, les collectionneurs sont friands d’autographes. S’il y a, en effet, une œuvre originale et unique en soi, c’est bien une signature. On comprend dès lors l’engouement des collectionneurs pour tout autographe d’un auteur, un musicien, un chanteur, un comédien, un peintre, un sculpteur, un sportif, un politique… et toute personnalité représentant une icône pour eux.

Cette quête nécessite une expertise et estimation particulièrement pointue. Car, malheureusement, les technologies actuelles favorisent la facilité de copie, et donc la production de faux.

 L’authenticité d’un autographe s’appuie sur plusieurs critères tels que le support, l’encre, le graphisme… Quel que soit le support où la signature est inscrite, son authentification procède d’une longue expérience. Pour débuter ou enrichir une collection, il est utile de connaître le contexte scriptural de l’époque considérée.

 Avant toute acquisition, la meilleure démarche serait de recourir à des experts. Notre équipe de professionnels est à votre disposition pour l’expertise et estimation gratuite des autographes qui vous intéressent.

Autographe

Les cinq points à savoir pour expertiser un autographe

Un autographe est apposé par son auteur sur un support existant à son époque et avec les outils scripturaux correspondants. L’expertise d’une signature ou d’un manuscrit s’appuie sur ces considérations. La rareté et l’état de conservation de l’article contribuent ensuite à l’estimation de sa valeur ou de son prix.

  • Les circonstances et conditions de réalisation de l’autographe

Pour identifier avec certitude un autographe, comparer la signature avec celle d’un document officiel : contrat, pièce d’identité, manuscrit d’un ouvrage littéraire (prose, poème…) chez un éditeur, etc. L’ennemi des collectionneurs et experts en autographes est le secrétariat. Nombre de personnalités (depuis Louis XIV !) ont recours à des secrétaires pour signer des correspondances répétitives.

  • Le support constitue un indicateur précis d’époque

De nos jours, supporters ou fans de célébrités (sportifs, acteurs, chanteurs…) adorent une dédicace sur tout objet contemporain (habit, ballon, photo…). Un autographe datant d’une certaine époque devrait se limiter au papier : feuillet, papyrus, livre, etc. L’état du papier vieilli et jauni atteste son ancienneté.

Bon à savoir : sur un livre, le mode de reliure est un indicateur d’époque. Le recueil des Hymnes de Ronsard (trois œuvres majeures de 1555 et 1556, en vélin ivoire souple à décor doré) comporte une tranche dorée, typique de la reliure de l’époque. Il fut estimé entre 4 000 à 5 000 euros et vendu à 175 000 euros durant une enchère (mai 2013, Hôtel Drouot).

  • L’encre utilisée et l’outil d’écriture ont évolué avec le temps

 Un autographe réalisé avec un stylo à bille date au moins du XXème siècle. Le public a connu ces stylos à partir de 1945 aux Etats-Unis, 1952 en France. Le stylo feutre et les feutres en général datent des années 1960. Un autographe antérieur à ces années devrait donc être réalisé uniquement avec la plume et l’encrier.

  • Le tracé de l’autographe devrait être souple et ferme

Normalement, toute signature est apposée de manière ferme, pour obtenir une suite souple de caractères. Un tracé hésitant et trop soigné, peut mettre en doute son authenticité.

Attention : avec le temps toutefois, la fermeté du tracé se modifie naturellement. La maturité de l’auteur comme l’état de santé influent considérablement sur le tracé d’un autographe.

Une vente aux enchères permet de garantir l’originalité de l’autographe

La règlementation des enchères exige une expertise préalable de tout article. Pour acquérir un autographe sans crainte de duperie, suivez l’actualité des ventes. L’estimation des articles est réalisée avec justesse et rigueur. Le résultat final dépend des enchérisseurs. Ainsi, le manuscrit autographe de La Marseillaise, (premier couplet et refrain de Rouget de Lisle Claude Joseph), estimé entre 10 000 et 15 000 euros a finalement été acquis pour 192 000 euros…

 

 

WordPress Backup