Estimation Gratuite. 1er site d’expertise er d’estimation d'œuvres et d'objets d’art : tableau, sculpture, art contemporain...
Nous réalisons une 1ère estimation gratuite en ligne et nous vous accompagnons pour vendre au meilleur prix.

Estimation Art Asiatique :

 

Demander une estimation art asiatique

Quelle estimation de vos objets d’art asiatique ?

Nos commissaires-priseurs et experts d’art spécialisés estiment gratuitement en ligne votre objet d’art asiatique.
Recevez sous 48h une estimation objective, confidentielle et sans engagement, basée sur les résultats de vente aux enchères de peintures ou d’oeuvres d’art asiatique similaires. Afin de confirmer ce premier avis estimatif, nous organisons partout en France, l’expertise gratuite sur pièce de vos objets d’art asiatique.
Notre réseau de commissaires-priseurs et d’experts d’art reconnus vous accompagne dans la vente de vos objets d’art asiatique en défendant au mieux vos intérêts.

Les « Arts d’Asie » se caractérisent par leur immense diversité. Arts chinois, japonais, tibétain, coréen, indien, indochinois (Cambodge, Thaïlande, Vietnam, Laos) présentent autant d’aires géographiques et culturelles d’une grande complexité et d’une grande richesse. Les sujets représentés sont également très variés, souvent issus des traditions religieuses (bouddhisme, hindouisme, pour ne citer qu’elles), ayant donné lieu à de multiples statuettes et sujets laqués. A cette pluralité culturelle s’ajoute une pluralité de techniques, allant de la céramique à la peinture, en passant par les paravents, les objets et bijoux en jade, la sculpture en bronze et sur pierre et, bien sûr, la porcelaine.

Les objets d’art asiatique ont souvent une fonction précise, qu’elle soit cultuelle, honorifique ou apotropaïque. Ils peuvent également s’inscrire dans un marché international, lequel naît par le biais des Compagnies des Indes orientales, dès le XVIIe siècle. Aujourd’hui, les objets d’art asiatique, bien que d’une grande diversité se reflétant sur leurs estimations et prix de vente, ont globalement une cote solide ascendante, et forment un marché dynamique. Des records sont régulièrement battus aux enchères : en témoigne, par exemple, la vente en 2017 chez Christie’s New York de la collection du musée Fujita d’Osaka, laquelle a totalisé 263 millions d’euros d’adjudication.

Depuis une vingtaine d’années, le marché de l’art asiatique est en pleine expansion. Tableaux chinois, objets en jade, porcelaines, paravents, laques ou sculptures religieuses voient régulièrement leur prix s’envoler. Les records d’enchère, qui tombent régulièrement, en témoignent. Une telle dynamique est notamment due au nombre croissant de grands collectionneurs asiatiques qui ont à cœur de faire revenir leur patrimoine dans leur pays.

A l’achat ou à la vente d’un objet d’art asiatique, qu’il s’agisse d’un vase chinois, d’une estampe japonaise ou d’un Bouddha tibétain, plusieurs questions se posent.

Comment vérifier son authenticité ? Quelle est sa valeur ? Comment le dater ?
Pour 
y répondre, le recours à l’expertise d’un spécialiste est indispensable. Vous pouvez cependant, avec un examen visuel et quelques connaissances de base, avoir une première idée de la valeur de votre objet d’art asiatique.

Comment estimer la valeur d’un objet d’art asiatique ?

Au vu de l’immense diversité des objets, des cultures et des matériaux utilisés, il n’existe pas de méthode générique pour calculer l’estimation d’une œuvre asiatique.

En effet, chaque catégorie – de la porcelaine chinoise à la sculpture hindoue en bronze ou aux objets de lettré en jade – possède ses propres critères d’expertise.

Prêter attention à quelques éléments généraux peut néanmoins vous permettre de déterminer une première fourchette de prix.

– L’authenticité. La tradition artistique en Asie est en grande partie fondée sur la copie ; en outre, le statut de l’artiste n’est pas le même que dans l’art occidental. Il n’empêche que de nombreuses falsifications circulent sur le marché. Aussi la notion d’authenticité est-elle subtile et nécessite l’analyse d’un expert. Une fois authentifié, votre objet pourra être estimé dans les règles de l’art.

– L’ancienneté. Certaines civilisations sont très plurimillénaires. Une datation ancienne peut considérablement augmenter la valeur d’un objet, celui-ci gagnant en rareté. En 2018 par exemple, un vase en jade céladon dit « Kinuta » de la dynastie Tsong (1127-1279) a été adjugé au prix de 4 819 697 (Christie’s Hong Kong). Dans des domaines particuliers, certaines périodes sont très recherchées, comme les objets en porcelaine ou en jade produits en Chine durant l’ère Qianlong (1721-1795).

– L’état de conservation. La plupart des objets d’art asiatique font preuve d’un grand raffinement. Le passage du temps peut l’altérer, et ainsi influencer négativement sa valeur. Soyez attentif aux éclats, griffures, traces de moisissure.

– Le sujet. En fonction du type de l’œuvre, le sujet peut être d’une grande importance dans l’estimation fournie par l’expert. Par exemple, pour les blancs de Chine, les représentations de la déesse Guanyin ou de figures bouddhiques sont particulièrement prisées.

– La provenance. Une provenance prestigieuse est souvent le facteur d’un excellent prix de vente. La présence d’un cachet de l’empereur sur un vase chinois en porcelaine peut constituer un bon signe ; attention, cependant, aux faux !

Comment dater un objet d’art asiatique ?

La date d’un objet d’art asiatique est une donnée fondamentale à prendre en compte dans un exercice d’estimation. Certaines œuvres produites à des périodes précises témoignent d’un grand raffinement et sont, de fait, extrêmement prisées.

– Le sujet et le style. L’étude du style de votre objet pourra vous aiguiller sur sa période de production. A titre d’exemple, la porcelaine « bleu et blanc » est née sous la dynastie mongole des Yuan (1271-1368) et connaît son âge d’or durant la dynastie Ming et le règne de Kangxi (1661-1722). Autre exemple, les disques bi ou les piliers Cong en jade sont assez fréquents durant le néolithique (3000-2000 avant J.C.).

– La technique. A chaque époque sa technique de prédilection. Pour la porcelaine, par exemple, la « famille verte » prévaut sous le règne de Kangxi tandis que la « famille rose » domine sous l’ère Yongzheng (1722-1735). Pour les paravents, les laques dites de Coromandel sont très en vogue à partir du milieu du XVIIe siècle.

– Le cachet de collection. Certains vases, objets de lettrés ou blancs de Chine comportent le cachet du commanditaire et/ou du producteur. Une signature, ou sinogramme, est souvent logée dans le fond des vases anciens.

L’exploration de bases de données spécialisées comme celle-ci (https://www.efeo.fr/estampages/) peut vous permettre d’identifier l’estampage figurant sur votre objet, et ainsi d’en déduire la période de production.

– La comparaison. En attendant l’expertise d’un spécialiste, vous pouvez vous lancer dans une entreprise – délicate mais ô combien stimulante – de comparaison. Exercez votre œil en vous appuyant sur des bases de données muséales, comme celles du musée Guimet (https://www.guimet.fr/publications/autour-des-collections/toutes-les-collections/) ou du Metropolitan Museum de New York(https://www.metmuseum.org/about-the-met/curatorial-departments/asian-art).

Quels sont les outils de l’expert en arts d’Asie ?

L’expert en arts asiatiques est un historien de l’art spécialisé qui a aiguisé son « œil » à travers l’étude de milliers d’objets. Il a une connaissance profonde des différentes techniques (porcelaine, blanc de Chine, taille du jade) et des usages culturels présidant à la confection de l’objet. Il entretient généralement une relation étroite avec un réseau de collectionneurs.

Il dispose également d’outils techniques qui viennent compléter son expertise visuelle. Pour expertiser un vase chinois en porcelaine, il peut avoir recours, par exemple, à la thermoluminescence qui permet de dater précisément sa période de fabrication.  

L’expert en art asiatique passe également beaucoup de temps dans les bibliothèques et les archives. Cela lui permet de retracer l’histoire de l’objet à travers la lecture, par exemple, d’anciens catalogues de vente, d’inventaires de collections ou d’ouvrages spécialisés.

Comment trouver un expert en arts d’Asie ?

A ce jour, en France, il n’existe pas de diplôme pour être expert d’art. En revanche, lorsqu’il authentifie un objet d’art asiatique en délivrant un certificat d’authenticité par exemple, l’expert engage sa responsabilité.

Plusieurs experts d’art sont regroupés en chambre ou syndicat. Pour trouver un expert en arts d’Asie, vous pouvez consulter les sites internet de la CNES (https://www.experts-cnes.fr/), de la CNE (http://www.cne-experts.com/) ou du SFEP (http://www.sfep-experts.com/). Vous devrez ensuite convenir d’un rendez-vous, vous charger du transport de l’objet au bureau de l’expert et le laisser sur placeplusieurs jours le temps nécessaire à l’expertise.

France Estimations regroupe le 1er réseau accessible en ligne d’experts spécialisés en œuvres et objets d’art spécialisés et de commissaires-priseurs. En 48H, vous obtenez gratuitement une première estimation de votre objet d’art asiatique et des conseils de vente. En fonction de la valeur de votre œuvre, nous vous proposons une solution de vente sur-mesure pour la vendre au meilleur prix en vente aux enchères ou en vente privée.

Vous possédez des objets ou meubles d’art asiatiques ? Découvrez leur valeur en procédant à une expertise et une estimation sur notre site. Nos spécialistes sont en mesure d’authentifier et donner la cotation de vos objets d’art d’Asie, le tout gratuitement et dans de brefs délais.

Retrouvez l’interview de Véronique Prévot, notre expert Art d’Asie.

 

1er réseau d’experts d’art
et de commissaires-priseurs en France

Découvrez nos spécialistes

Envoyez vos photos
Estimation Gratuite en 48h

Demander une estimation gratuite
dès maintenant

X

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Estimation Art d'Asie
20 Avr
Bonjour, c'est une statue en bois sculpté en 1 bloc d'un mètre de haut. Mon arrière grand-père l'a ramené d'Asie il y a plus ou moins 60 ans. Je ne sais pas si elle était neuve quand il en a fai ...
20 Avr
48 cn de haut. Bon état. 71 cm de diamètre au plus large. Signature rouge sur l'envers du vase. Decors avec des fleurs et des enfants qui jouent dans un jardin.

Retrouvez ici tout l’historique des estimations Art d’ASie

 

Estimation Vase Chinois
Estimation Blanc de Chine
Estimation Jade
Estimation Porcelaine impériale
Estimation Bouddha
Estimation Art Indien
Estimation Art Japonais
Estimation Laque Vietnam