Estimation Gratuite. 1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Buste Charles Cordier : expertise et estimation

cordier sculpture estimation

 

Bustes de Charles-Henri Joseph Cordier : leur cote sur le marché de l’art

Le sculpteur ethnographique et polychrome Charles-Henri Joseph Cordier (1827-1905) a très souvent réalisé des bustes, correspondant à ses recherches de réalisme, d’intimité et de beauté des différents genres humains.
En effet, les bustes représentent plus de la moitié de sa production connue, ce qui correspond également à la tendance dans les Salons parisiens du Second Empire. S’il réalisa principalement des bustes ethnographiques, une grande partie des bustes de Cordier sont des portraits bourgeois, relatif à l’essor des portraits d’apparat dans la seconde moitié du XIXe siècle. Ces derniers, souvent moins aboutis au niveau des matériaux que les bustes ethnographiques, sont moins recherchés sur le marché de l’art, et leur cote reste relativement faible par rapport à celle des bustes ethnographiques, généralement car les réductions qui se trouvent sur le marché sont de petite taille (moins de 30 cm). On trouve ainsi des bustes d’abbés ou de cardinaux, comme celui du « Cardinal Giraud, archevêque de Cambrais » et moins fréquemment, des bustes bourgeois. Les portraits d’apparat à caractère ethnographique, souvent des chefs arabes, tels « Ismail Pacha, Khédive d’Egypte » ou le « Cheik arabe du Caire » sont en revanche très recherchés sur le marché de l’art.
Les bustes ethnographiques comme ceux de « Femme de Harem », d’« Abyssinienne », de « Saïd Abdallah », de la « Vénus africaine », de « Mauresque » ou de la « Juive d’Alger », plus souvent de grande taille et avec de belles finitions plastiques, peuvent aussi réaliser de très bons résultats sur le marché de l’art, voire des ventes record.

 

Bustes Charles-Henri Joseph Cordier : prix, achat, vente et enchère

Les estimations pour les bustes ethnographiques de Cordier sont généralement situées entre 10 000 et 30 000 €, mais elles peuvent atteindre jusqu’à 60 000 euros pour certaines pièces. Un buste « Saïd Abdallah de la tribu de Mayac » s’est ainsi vendu à 35 312 € à Londres en décembre 2017 (Sotheby’s). Le prix d’achat peut largement dépasser ces sommes aux enchères comme en témoigne la vente à 103 250 euros du « Cheik arabe du Caire » en bronze argenté sur son socle de marbre jaune à Londres en avril 2017 (Sotheby’s), soit plus du double de son estimation.
Certaines œuvres aux jeux de couleurs exceptionnels par l’emploi de matériaux précieux peuvent atteindre des prix de vente record, telle la « Juive d’Alger » en bronze argenté et doré, émail et marbre jaune vendue à 286 000 euros en juillet 2017 à Londres (Sotheby’s).

 

« Juive d’Alger », de 75.5 cm, en bronze émaillé, doré et argenté, et marbre jaune, Charles-Henri Joseph Cordier, adjugée 286 000 € en 2017 (Sotheby’s)

1er réseau d’experts d’art
et de commissaires-priseurs en France

Découvrez nos spécialistes

Envoyez vos photos
Estimation Gratuite en 48h

Demander une estimation gratuite
dès maintenant

X

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Artiste :