1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Nature morte Emile Bernard : expertise et estimation

bernard_nature_morte

 

Les natures mortes d’Émile Bernard : leur cote sur le marché de l’art

Durant toute sa carrière artistique, Émile Bernard peint de nombreuses natures mortes. Fruits, pichets, tasses ou fleurs constituent des motifs récurrents qu’Émile Bernard investit différemment en fonction de ses explorations picturales. Témoignant des recherches cloisonnistes et synthétistes en début de carrière, elles deviennent plus classiques et académiques au cours du XXème siècle.
Sur le marché de l’art, la cote des natures mortes d’Émile Bernard est directement liée à la période à laquelle elles ont été réalisées. Ainsi, celles peintes entre 1886 et 1893 comprennent des estimations et des prix d’achat au moins dix fois plus élevés celles exécutées ultérieurement. Globalement, le marché des natures mortes d’Émile Bernard connaît une reprise prometteuse depuis une dizaine d’années, notamment sur le marché français. Les valeurs atteignent les sommets pour celles, plus rares, du début de carrière de l’artiste.

 

Les natures mortes d’Émile Bernard : prix, achat, vente et enchère

Les natures mortes d’Émile Bernard peintes entre 1886 et 1893 présentent des estimations et des prix de vente débutent à 50 000 euros et peuvent dépasser 200 000 euros. En 2017, une huile sur toile de 1887, de 44,8 sur 62,8 cm, représentant des pommes et des pots bretons, a été adjugée 236 500 €* (Sotheby’s New York), un record pour une nature morte d’Émile Bernard.
Pour un tableau dépeignant une nature morte exécutée entre la fin des années 1890 et 1910, comptez une estimation et un prix d’achat autour de 15 000 euros. En 2012, une huile sur toile de 1897, de 65,7 sur 100,3 cm, intitulée « Nature morte au pichet et aux oignons », a été adjugé 17 554 €* (Christie’s New York).
Les natures mortes d’Émile Bernard peintes ultérieurement présenteront des estimations et des prix d’achat compris entre 4 000 et 5 000 euros pour les huiles sur toile ou sur bois, et entre 2 000 et 4 000 euros pour les huiles sur carton. Notons que quasiment aucun dessin ou aquarelle d’Émile Bernard représentant une nature morte ne circule sur le marché.

 

*frais compris

 

« Nature morte aux pommes et aux pots bretons », Huile sur toile, 1887, 44,8 x 62,8 cm, Émile Bernard, adjugé 236 500 euros frais compris en 2017 (Sotheby’s New York)

Un commissaire-priseur vous contacte sous 48H

  • Indiquez ici la ville et/ou le code postal où sont conservés les œuvres ou objets à vendre.

Artiste :