1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Nu féminin dit de l'UAM Jan et Joël Martel : expertise et estimation

martel sculpture estimation

 

Le « Nu féminin dit de l’UAM » de Jan et Joël Martel : sa cote sur le marché de l’art

Les sculpteurs et décorateurs jumeaux Jan et Joël Martel (1896-1966) sont connus pour la grande variété de leur production artistique. Le « Nu féminin dit de l’UAM » est tout à fait représentatif de leur œuvre sculpturale à la fois cubiste et moderne, à travers l’utilisation de volumes pleins et de lignes synthétiques.
Présenté à la première exposition d’Union des Artistes modernes en 1931, auprès de la « Locomotive en marche », le « Nu féminin dit de l’UAM » fut reproduit en plusieurs exemplaires, souvent avec des matériaux composites modernes tels le lakarmé, un mélange de galalithe et de jus de plâtre. Ce matériau permet de créer des sculptures aux surfaces lisses, jouant sur la lumière, et qu’il est possible de mouler.
Le « Nu féminin dit de l’UAM » possède une excellente cote sur le marché de l’art, sa valeur dépendant toutefois du matériau dans lequel la sculpture est réalisée, et de sa taille. On trouve, sur le marché de l’art des « Nu féminin dit de l’UAM » de 90 centimètres ou de 2 mètres. Les seconds voient leur cote et leur valeur tripler voire multiplier par quarante, selon en plus la qualité du matériau employé et de ses finitions.

 

Le « Nu féminin dit de l’UAM » de Jan et Joël Martel : prix, achat, vente et enchère

Les estimations en vente aux enchères concernant le « Nu féminin dit de l’UAM » des frères Martel dépendent notamment du matériau employé et de la taille de l’œuvre. Des « Nu féminin dit de l’UAM » d’environ 90 centimètres seront estimés entre 8 000 et 30 000 €, comme la sculpture en matériau composite vendue au prix d’achat de 28 750 euros* en salle des ventes à Paris en mars 2014 (Sotheby’s).
En revanche, des sculptures « Nu féminin dit de l’UAM » réalisées en lakarmé (mélange de galalithe et de jus de plâtre), matériau assez typique des frères Martel, et dont la taille est plus importante auront une estimation comprise entre 60 000 et 300 000 € selon les finitions. Un « Nu féminin dit de l’UAM » d’environ deux mètres, en lakarmé argenté, estimé entre 60 000 et 80 000 €, a été adjugé au prix d’achat de 265 000 €* aux enchères à Paris en mars 2011, soit entre trois et quatre fois son estimation (Christie’s). Un autre « Nu féminin dit de l’UAM » de la même taille environ, en lakarmé mordoré sur socle de bois, estimé entre 200 000 et 300 000 euros, a été adjugé au prix d’achat de 313 000 €* lors de la même vente à Paris en mars 2011 (Christie’s).

 

*frais compris

 

« Nu féminin dit de l’UAM 1931 » en lakarmé mordoré, 207.5 cm, Jan et Joël Martel, adjugé au prix de 313 000 € à Paris en 2011 (Christie’s)

Un commissaire-priseur vous contacte sous 48H

  • Indiquez ici la ville et/ou le code postal où sont conservés les œuvres ou objets à vendre.

Artiste :