1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Peinture Roger de la Fresnaye : expertise et estimation

fresnaye peinture estimation

 

Les peintures Roger de La Fresnaye : leur cote sur le marché de l’art

Les peintures de Roger de La Fresnaye (1885-1925), figure emblématique du cubisme, sont des valeurs sûres sur le marché de l’art. Sa cote ne faiblit pas. Ses huiles sur toile, datées et signées, sont très recherchées des collectionneurs comme le prouve la forte activité qui entoure ses oeuvres. On en retrouve souvent au catalogue des grandes ventes d’Art Moderne et Contemporain des prestigieuses maisons de vente. Portraits, personnages, thèmes classiques (Eve, nus de femmes)… Roger de La Fresnaye s’attache à les représenter en tendant de plus en plus vers l’abstraction et la géométrisation des formes pour créer une harmonie picturale et colorée caractéristique de l’époque.
Les œuvres cubistes de Roger de La Fresnaye sont les plus recherchées et les plus cotées sur le marché de l’art par rapport à l’ensemble de sa production. En se penchant sur les ventes passées des cinq dernières années, on perçoit combien le travail du peintre enthousiasme collectionneurs et marchands.

 

Les peintures Roger de La Fresnaye : prix, achat, vente et enchère

Le style cubiste de Roger de La Fresnaye plaît aux connaisseurs au vu des enchères obtenues : « Arlequin, étude pour le Pierrot » s’est vendu 110 500 euros en mars 2017 chez Christie’s, « Nature morte à la cafetière et au melon » a atteint 136 500 euros en mai 2017 chez Sotheby’s dont l’estimation débutait à 109 000 €.
Certaines toiles affichent un prix de vente oscillant autour du demi-million d’euros. Ce fut le cas pour « La Vie Conjugale », huile sur toile, datée vers 1912-1913, vendue 506 500 euros en octobre 2016 chez Christie’s ou « Eve Assise », grand tableau symbolisant la femme et la pomme (147 x 78 cm), acquis pour un prix d’achat de 436 000 euros, en novembre 2017 chez Sotheby’s.
Ses autres tableaux, soit de format plus modeste soit de facture plus classique voire académique, provoquent moins de convoitises mais affichent néanmoins une cote certaine : les « Coquelicots dans un vase » (74 x 58 cm) se sont envolés à 12 500 €, en mars 2017, lors d’une vente à Christie’s, un « Nu académique, femme debout » (107 x 75 cm) s’est vendu 3 000 euros en 2014 à Drouot. Toujours est-il qu’une peinture signée d’un des maîtres avant-gardistes disparu prématurément, Roger de La Fresnaye, est une valeur sûre.

 

« Arlequin, étude pour le Pierrot », huile sur toile, Roger de La Fresnaye, vendu 110 500 euros en mars 2017 (Christie’s)

Un commissaire-priseur vous contacte sous 48H

  • Indiquez ici la ville et/ou le code postal où sont conservés les œuvres ou objets à vendre.