1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Portrait Alix Aymé : expertise et estimation

ayme alix tableau estimation

 

Portraits Alix Aymé : leur cote sur le marché de l’art

Les portraits occupent une place importante dans l’œuvre d’Alix Aymé. Quel que soit le médium employé, ils représentent uniquement des femmes ou des enfants, souvent d’origine asiatique. Ces portraits sont en général de petite taille, entre 20 et 50 cm de hauteur en moyenne, et les techniques et supports sont variés. Alix Aymé pouvait aussi bien utiliser de l’aquarelle sur de la soie ou du papier que réaliser des gravures à l’eau-forte rehaussées de pigment or. Les amateurs sont unanimes : ces pièces sont pleines de sensibilité et de finesse, tant dans les traits de l’artiste peintre que dans les expressions des sujets.
La cote de l’artiste française s’est envolée au début des années 2010 : un intérêt qui pourrait être dû aux multiples expositions qui ont eu lieu à cette période. En 2012, notamment, deux expositions ont mis en valeur les œuvres d’Alix Aymé au musée Cernuschi à Paris. Les deux années passées, les portraits Alix Aymé se sont particulièrement bien vendus dans les salles de ventes aux enchères au Japon, à l’exception de deux ventes sur le marché de l’art français et d’une autre aux Etats-Unis.

 

Portraits Alix Aymé : prix, achat, vente et enchère

Ces deux dernières années, les prix d’achat des portraits Alix Aymé se situent entre 800 et 15 000 euros lors des ventes aux enchères et dépassent parfois les estimations. Par exemple, le « Portrait de deux jeunes filles vietnamiennes », une eau-forte avec pigment or sur papier, a été adjugé à 3 900 €* à Hong Kong en avril 2017, contre une estimation entre 1 500 et 2 500 € (Sotheby’s).
Les peintures à la laque d’Alix Aymé réalisées dans les années 1930-1940 semblent toucher davantage les collectionneurs. On retiendra par exemple un portrait d’une « Jeune fille avec anémones » adjugé à 13 500 € en octobre 2017 à Hong Kong (Sotheby’s), et une pièce intitulée « Portrait d’indochinoise » vendue pour 12 000 € en novembre 2017 à Marseille (Maison R&C Commissaires-Priseurs Associés). En revanche, la taille des tableaux d’Alix Aymé ne semble pas avoir d’influence sur leur prix de vente : une petite peinture à la laque (35 x 28 cm) intitulée « Jeune femme vietnamienne dans un jardin », réalisée vers 1940 également, a été adjugée à 16 500 €* en avril 2015 à Hong Kong (Sotheby’s).

 

*frais compris

 

Jeune fille avec anémones, laque sur bois de 1940-1950, Alix Aymé, adjugé à 13 500 € en 2017 (Sotheby’s, Hong Kong)

Un commissaire-priseur vous contacte sous 48H

  • Indiquez ici la ville et/ou le code postal où sont conservés les œuvres ou objets à vendre.

Artiste :