Estimation Gratuite. 1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Sculpture "La Petite Châtelaine" Camille Claudel : expertise et estimation

claudel sculpture chatelaine prix cote estimation expertise

Camille Claudel sculpture « La Petite Châtelaine » : leur cote sur le marché de l’art

En 1887, Camille Claudel (1864-1943) se rend en Touraine afin d’effectuer des recherches de référence pour l’élaboration du « Monument à Balzac » en compagnie d’Auguste Rodin. Ensemble, ils séjournent au château de l’Islette à Azay-le-Rideau. Dès lors, Camille Claudel décide de se rendre régulièrement dans ce château qu’elle affectionne. C’est lors d’un séjour à Azay-le-Rideau qu’elle amorce la réalisation du buste de Madeleine Boyer, petite fille du propriétaire du château, qui s’intitulera « La Petite Châtelaine ». Madeleine Boyer pose près de soixante-deux heures pour la première version en plâtre de cette sculpture grandeur nature que Camille Claudel achève en 1892. Camille Claude réalise la version la plus aboutie de « La Petite Châtelaine » en 1895, à l’occasion d’une commande de l’industriel français Henri Fontaine.

 

Les différentes versions du buste « La Petite Châtelaine » de Camille Claudel présentent des versions de supports (bronze, marbre, plâtre) ainsi que des différences de compositions (coiffures différentes, traits légèrement différents). En 1896, Samuel Bing propose à Camille Claudel de présenter une épreuve de la sculpture « La Petite Châtelaine » dans sa galerie spécialisée dans l’Art Nouveau. Depuis le retour en force de Camille Claudel sur le marché de l’art international (France, Etats-Unis et Angleterre) dans les années 1980, les sculptures « La Petite Châtelaine » se sont imposées comme des valeurs incontournables du marché de l’art. Les plus recherchées sont les versions uniques. Les éditions ont également la cote dans les salles de vente aux enchères.

 

Camille Claudel « La Petite Châtelaine » sculpture : prix, achat, vente et enchère

Les sculptures uniques de « La Petite Châtelaine » de Camille Claudel affichent des prix et estimations moyens compris entre 300 000 et 1 million d’euros, pour les sculptures les plus iconiques et de provenance prestigieuse. En 2017, les enchères de « La petite Châtelaine à la natte courbe », une épreuve du buste en plâtre réalisée entre 1892-1893, avec une coiffure en tresse, ayant appartenu à Louise Claudel, surpassent largement les attentes des experts pour atteindre le prix d’achat de 390 000 € (Artcurial). Un an auparavant, « La petite Châtelaine, version à la natte courbe fine », une sculpture en marbre avec tresse également, vient confirmer les estimations hautes de l’expertise et atteint le prix de vente de 1 052 760 € (Christie’s, New York).

 

Les éditions en bronze de « La Petite Châtelaine » de Camille Claudel affichent des prix inférieurs aux versions uniques mais ont tout de même la cote. Elles s’échangent aux enchères à des prix et estimations oscillant principalement entre 25 000 et 65 000 euros. En 2018, « La petite châtelaine, épreuve à la natte courbe », une édition de cinq bronzes fondue par la maison Valsuani, trouve acquéreur pour le prix d’achat de 28 000 € (Kunstauktionshaus Schloss Ahlden, Ahlden). En 2016, une sculpture en bronze posthume de « La petite châtelaine natte courbe » par la fonderie Delval, est adjugée au prix de vente de 65 000 € (Crait + Müller).

 

« La petite Châtelaine, version à la natte courbe fine », sculpture en marbre de 1895, Camille Claudel, adjugée 1 052 760 € en 2016 (Christie’s, New York)

1er réseau d’experts d’art
et de commissaires-priseurs en France

Découvrez nos spécialistes

Envoyez vos photos
Estimation Gratuite en 48h

Demander une estimation gratuite
dès maintenant

X

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.

Artiste :