1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Sculpture femme Henri Laurens : expertise et estimation

laurens sculpture prix cote estimation expertise

 

Sculpture de femme de Henri Laurens : leur cote sur le marché de l’art

La femme est le sujet de prédilection du sculpteur Henri Laurens (1885 – 1954). Laurens utilise divers matériaux comme la terre cuite, le bronze et la pierre pour ses variations sur le corps féminin.
Ces sculptures de femmes traduisent son évolution stylistique : les reliefs sculptés et sculptures des premières années sont traités à la façon de ses peintures et constructions cubistes, dont ils reprennent les sujets. Puis ses formes se simplifient et s’harmonisent : dans les années 1920 et 1930, ces sculptures prennent progressivement des courbes plus arrondies et organiques.
Henri Laurens décline le corps de la femme en plusieurs séries avec certains thèmes récurrents : femme couchée, drapée, accroupie, agenouillée, debout, à l’éventail, néréides, ondines ou sirènes. La grande majorité de ses sculptures en bronze proviennent de la fonderie Valsuani. Cette fonderie est très réputée chez les artistes du XXe siècle pour la qualité de ses bronzes et de ses patines. Les éditions sont numérotées, portent le cachet « Cire perdue Valsuani », le monogramme « HL », et sont souvent limitées à moins de dix épreuves. Certaines sculptures proviennent des fonderies Godart, Rudier (notamment pour les fontes en plomb) ou Susse.
La cote des sculptures de Henri Laurens sur le marché de l’art international est relativement haute et stable grâce à son statut d’icône de la sculpture cubiste.

 

Sculpture de femme de Henri Laurens : prix, achat, vente et enchère

Les valeurs d’achat sont les plus hauts pour les sculptures dont il existe peu d’exemplaires ou dont les thèmes sont emblématiques de l’œuvre de Laurens : une sculpture en bronze de « la lune » éditée en quatre exemplaires s’est vendue 1 421 275 €* (Christie’s Londres, 2015). Un « nu couché à la draperie » estimé entre 282 000 et 395 000 €, est partie pour 349 078 €* (Sotheby’s Londres, 2018).
Les éditions en pierre de Henri Laurens font également de bons prix aux enchères : un exemplaire unique d’une « femme agenouillée à la draperie » de 56 cm a été cédé pour 450 120 euros* lors d’une vente en 2016 (Sotheby’s Londres). Pour des sculptures de moins de 40 cm, les estimations débutent en moyenne entre 20 000 et 70 000 €. Une « femme au miroir » a réalisé un prix d’achat 61 275 euros (Sothebys Londres, 2016). Les estimations pour les terres cuites se situent entre 20 000 et 60 000 €. Une « Petite femme assise » en terre cuite a été adjugée au prix de 61 320 euros* (Artcurial Paris, 2016).

 

*frais compris

 

Nu couché à la draperie, Henri Laurens, sculpture en bronze, c. 1956, adjugé 349 078 €, Sotheby’s Londres 2018.

Un commissaire-priseur vous contacte sous 48H

  • Indiquez ici la ville et/ou le code postal où sont conservés les œuvres ou objets à vendre.

Artiste :