1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Rodin Barbedienne : expertise et estimation

Barbedienne Sculpture Prix Cote

 

 

Rodin et Barbedienne : cote sur le marché de l’art

Preuve de la notoriété de la fonderie Barbedienne, sa collaboration avec Auguste Rodin entre 1898 et 1918 a donné lieu à 319 réductions du célèbre « Baiser ». Cet important nombre d’épreuves de haute qualité a contribué à populariser la sculpture, en irriguant les musées internationaux et les grandes collections privées. « L’éternel printemps » a également bénéficié de cette association.

Sur le marché de l’art, les éditions réduites en bronze du « Baiser » et de « L’éternel printemps » de Rodin constituent probablement la plus grande réussite de la fonderie Barbedienne. Profuses, elles bénéficient d’une cote élevée, se traduisant par des estimations et des prix de vente régulièrement ascendants. Les valeurs sont paroxystiques s’agissant des « Premières réductions » du « Baiser », aux dimensions les plus importantes. Signalons, sur ce segment du marché, la prédominance des places américaines.

Rodin et Barbedienne : prix, achat, vente et enchère

Les estimations et les prix réductions du « Baiser » et de « L’éternel printemps » de Rodin par la fonderie Barbedienne sont en grande partie corrélés à la taille de l’épreuve et suivent une logique généralement dégressive, souvent vérifiée.

Les « premières réductions » du « Baiser » de Rodin, fondues par Barbedienne, présentent généralement une estimation et un prix de vente débutant à million d’euros. Ainsi, en 2017, une épreuve en bronze de 70,9 cm fondue entre 1914 et 1918 par Barbedienne a été adjugée 1 430 975 €* aux enchères (Sotheby’s New York). Les estimations et prix d’achat des « deuxièmes réductions », d’environ 60 cm, varient quant à eux entre 400 000 et 750 000 euros, tandis que les « troisièmes réductions », d’environ 39 cm sont souvent adjugées autour de 300 000 euros. Enfin, pour les « quatrièmes réductions », d’environ 25 cm, plus rares, comptez entre 200 000 et 300 000 euros, bien qu’une épreuve ait été vendue 438 750 €* en 2016 (Christie’s New York).

Pour une « première réduction » de « L’éternel printemps » de Rodin, comptez entre 700 000 et 1 000 000 d’euros. En 2016, une épreuve en bronze de 66 cm, fondue par Barbedienne entre 1905 et 1907, a été adjugée 1 029 600 €* (Bonhams Londres). Pour une « troisième réduction », entre 200 000 et 300 000 euros ; enfin, pour une « quatrième réduction », autour de 150 000 euros.

*frais compris

« Le Baiser, 2e réduction », Bronze à patine brun foncé fondu par Ferdinand Barbedienne vers 1914, conçu en 1886, 58,8 cm, Auguste Rodin, adjugé 775 000 euros frais compris en 2018 (Christie’s Paris).

Un commissaire-priseur vous contacte sous 48H

  • Indiquez ici la ville et/ou le code postal où sont conservés les œuvres ou objets à vendre.

Artiste :