Estimations Gratuites. 1er site d’expertise et d’estimation d'œuvres et d'objets d’art : tableau, sculpture, art contemporain...
Nous réalisons une 1ère estimation gratuite en ligne et nous vous accompagnons pour vendre au meilleur prix.

Estimation Tableau Nature Morte

Comment estimer une nature morte d'un tableau ?.

nature morte tableau prix estimation

 

Nos commissaires-priseurs et experts d’art spécialisés estiment gratuitement en ligne votre nature morte.
Recevez sous 48h une estimation objective, confidentielle et sans engagement, basée sur les résultats de vente aux enchères de natures mortes similaires. Afin de confirmer ce premier avis estimatif, nous organisons partout en France, l’expertise gratuite sur pièce de votre collection de peintures représentant une nature morte.
Notre réseau de commissaires-priseurs et d’experts d’art reconnus vous accompagne dans la vente de votre nature morte en défendant au mieux vos intérêts.

Une nature morte qualifie une peinture représentant plusieurs éléments inanimés (fruits, fleurs, animaux morts, objets), souvent organisés dans une intention symbolique. La nature morte apparaît dès l’Antiquité, bien qu’aucun exemple ne nous soit parvenu. C’est cependant au XVIIe siècle que la nature morte s’impose comme un genre pictural de prime importance, sous l’impulsion des écoles du Nord. Son émergence répond notamment à l’essor d’une clientèle bourgeoise à la recherche de sujets profanes et de tableaux de moindres dimensions.

Au XVIIe siècle, on distingue plusieurs écoles de peinture s’intéressant à la nature morte. L’école flamande et hollandaise est sans doute la plus productive dans le genre. Dans les années 1620 et 1630, Pieter Claesz joue un rôle fondamental dans la définition de la vanité, tandis que Jan Bruegel dit de « Velours » fixe le genre du bouquet flamand. Leur exemple sera suivi et développé notamment par Willem Kalf et J. D. de Heem, dont les buffets revêtent une indéniable valeur décorative. En France, Jean-Baptiste Monnoyer, Jean-Michel Picart ou Claude Vignon s’illustrent par leurs peintures de nature morte. En Espagne, les « bodegones » sont mises à l’honneur par Zurbarán et Cotán, souvent sous forme de vanité. En Italie, Caravage et les peintres caravagesques (comme Cavarozzi ou Cagnacci) s’emparent de la nature morte et lui apposent leur empreinte dramatique.

Le XVIIIe siècle est parfois surnommé « le siècle de Chardin ». Pour cause, les peintures Jean-Siméon Chardin orientent la nature morte vers davantage d’intimité et une plus grande liberté de touche. Les artistes italiens et espagnols maintiennent les traditions du XVIIe siècle, avec quelques exemples prodigieux comme la « Nature morte au saumon » de Luis Melendez conservée au musée du Prado. Au XIXe siècle, le genre de la nature morte perd progressivement ses lettres de noblesse, même si Delacroix, Fantin-Latour ou Manet composent d’admirables tableaux. Il faut attendre la fin du XIXe siècle et le début du XXe siècle pour assister à un « revival » de la nature morte, dont les avant-gardes s’emparent. Pour ne citer qu’eux, Paul Gauguin et les peintres de Pont-Aven, Henri Matisse et les fauvistes, ou encore Pablo Picasso et les cubistes (influencés par Cézanne) renouvellent le genre de la nature morte.

Sur le marché de l’art, la valeur d’un tableau illustrant une nature morte dépend fortement de la cote de l’artiste. Une grande signature, ancienne ou moderne, a toutes les chances de majorer l’estimation et le prix d’achat d’une peinture. Le travail de l’expertise est donc fondamental dans l’authentification et l’estimation d’un tableau relevant du genre. Notons le goût actuel des collectionneurs pour les natures mortes modernes (de Cézanne à Picasso, en passant par Derain) et pour les vanités du XVIIe siècle. Les résultats de vente aux enchères attestent de cet engouement. En 2014, une « Nature morte à la nappe à carreaux » de Juan Gris a été adjugée au prix de 41 978 770 € (Christie’s Londres). En 2019, une « Vanité avec un crâne sur un livre, un sablier et deux vases de fleurs » du Guerchin a été vendue 2 152 790 € aux enchères (Christie’s New York).

Si vous possédez une tableau représentant un nature morte, nous vous recommandons vivement de recourir à une expertise effectuée par un expert en peinture afin d’en établir l’estimation la plus proche de sa valeur sur le marché.

 

1er réseau d’experts d’art
et de commissaires-priseurs en France

Découvrez nos spécialistes

Envoyez vos photos
Estimation Gratuite en 48h

Demander une estimation gratuite
dès maintenant

X

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.