1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Tableau Maurice de Vlaminck : expertise et estimation

vlaminck tableau prix cote estimation expertise

Tableau Maurice de Vlaminck : leur cote sur le marché de l’art

Né à Paris, Maurice de Vlaminck (1876-1958) débute la peinture dès l’âge de douze ans et réalise ses premiers paysages de bords de Seine à l’huile sur toile. A partir de la fin des années 1890, il suit des cours académiques de peinture mais ne les poursuit pas car il les juge trop traditionnels. Il rencontre André Derain en 1900, puis quelques années plus tard Henri Matisse et revient définitivement vers la peinture. Les tableaux de Maurice de Vlaminck s’inspirent des paysages de son quotidien, leurs cours d’eau (la Seine, les rivières), les villages (les rues, les églises, les mairies) et les champs. Maurice de Vlaminck consacre certaines de ses peintures aux natures mortes et aux bouquets de fleurs.

 

En 1904, l’illustre marchande d’art Berthe Weill lui consacre une exposition et commercialise avec succès ses peintures. Puis, Ambroise Vollard s’engage à le soutenir financièrement et à faire reconnaître ses tableaux auprès des collectionneurs français et internationaux. Ainsi, les tableaux de Maurice de Vlaminck s’imposent comme des valeurs incontournables du marché de l’art. Leur cote affiche une progression continue depuis le siècle dernier, les records se succèdent année après année. Aujourd’hui les peintures de Maurice de Vlaminck font fureur dans les salles de vente aux enchères américaines, anglaises et françaises. Les plus belles ventes se concentrent sur le marché de l’art des Etats-Unis. Les peintures les plus recherchées sont les paysages fauves des années 1905-1906. Les paysages signés Maurice de Vlaminck sont aussi des valeurs sûres. Les natures mortes et les bouquets de fleurs sur toile ont également la cote.

 

Tableau Maurice de Vlaminck : prix, achat, vente et enchère

En moyenne, les prix et estimations des tableaux de paysages de Maurice de Vlaminck débutent à 30 000 euros, pour les toiles les moins représentatives et peuvent aller jusqu’à 100 000 euros, pour les toiles cubistes, voire plusieurs millions d’euros pour les toiles fauves. En 2018, « Dégel en forêt », une peinture représentant des arbres en plein hiver, est adjugée au prix d’achat de 62 070 € (Christie’s, Londres). En 2011, « Paysage de banlieue », un tableau fauve représentant un village avec des arbres, des champs, trouve acquéreur pour un prix de vente dans sa fourchette d’estimation déterminée par l’expertise soit 13 488 000 € (Christie’s, New York).

 

Les peintures de natures mortes de Maurice de Vlaminck ont également la cote, elles affichent des prix et estimations variant entre 25 000 et 60 000 euros, voire 100 000 euros, pour les tableaux de natures mortes cubistes des années 1910. En 2018, une peinture cubiste réalisée à l’huile sur toile vers 1910-1911, représentant une cruche d’eau, une coupe de fruits avec des pommes et des oranges, est adjugée au prix de vente de 101 699 € (Christie’s, New York).

 

Les tableaux de Maurice de Vlaminck représentant des bouquets de fleurs s’échangent aux enchères à des prix et estimations moyens compris entre 20 000 et 60 000 euros. En 2018, une peinture représentant un bouquet de marguerites et de bleuets dans un vase, trouve acquéreur pour un prix d’achat compris dans la fourchette des estimations des experts soit 45 000 € (Christie’s).

 

« Paysage de banlieue », huile sur toile de 1905, Maurice de Vlaminck, adjugée 13 488 000 € en 2011 (Christie’s, New York)

Un commissaire-priseur vous contacte sous 48H

  • Indiquez ici la ville et/ou le code postal où sont conservés les œuvres ou objets à vendre.

Artiste :