Les grandes dates de la Peinture

pour expertiser votre peinture, il est essentiel de la restituer dans son contexte historique. Cette information est essentielle pour débuter l’estimation de votre tableau.

PRÉHISTOIRE

LASCAUX

un ensemble unique de peintures rupestres préhistoriques, Paléolithique supérieur, Magdalénien ancien, 18 000 – 17 000 BP.

ANTIQUITÉ
ÉGYPTE

Exemple de peintures murales de l’époque des grandes pyramides (sur enduit sec) :
Peintures de la tombe de Métchétchi, Ancien Empire, début de la VIe dynastie, vers 2350 av. J.-C.

La peinture sur une feuille de papyrus :
Papyrus mythologique de Nespaqachouty, troisième Période Intermédiaire, XXIe dynastie, vers 1069-945 av. J.-C.

Apparition de l’art du portrait (détrempe ou encaustique sur bois):
les seuls portraits d’époque romaine conservés car utilisés en portrait funéraire après le décès : Momie de femme avec portrait sur planche de bois, IIe s. ap. J.-C.

MÉSOPOTAMIE

Exemple unique de décor mural mésopotamien complet et peint sur enduit sec :
Peinture murale du palais de Mari, dite « peinture de l’investiture », début du IIe millénaire avant J.C.
L’ensemble le plus important de peintures assyriennes (peinture sur enduit sec) :
Peinture de Til Barsip, VIIIe s. av. J.-C.

GRÈCE

L’art des peintres est l’art noble du monde grec :
on peut le connaître par la céramique : Cratère d’Euphronios, vers 515-510 av. J.-C.

ROME

Décors peints des villas romaines, des ensembles complets :
Peinture murale de la  maison des Vestales  à Pompéi, vers 70-79 ap. J.-C.

MOYEN AGE

Un ensemble exceptionnel de peintures romanes dans une abbaye bénédictine :
Saint-Savin-sur-Gartempes, 1025

Un des premiers portraits en France :
Jean II le Bon, roi de France (1319 – 1364), avant 1350

Un exemple de manuscrit enluminé :
Les riches heures du duc de Berry, XVe s.

RENAISSANCE ET TEMPS MODERNE

GRANDS PEINTRES FRANÇAIS DES XVE S. ET XVIE S.

Enguerrand Quarton, La Pietà de Villeneuve-lès-Avignon, vers 1455

Jean Clouet, Le Portrait de François Ier, roi de France (1494-1547), vers 1530

LA RENAISSANCE EN ITALIE

Léonard de Vinci (1452-1519), La Vierge à l’Enfant avec sainte Anne , fin XVe s.

Raphaël (1483-1520), La Vierge à l’Enfant avec le petit saint Jean-Baptiste, 1507-1508

LA RENAISSANCE À VENISE

Véronèse, Les Noces de Cana, 1563

LA RENAISSANCE EN ALLEMAGNE

Albrecht Dürer, Autoportrait ou Portrait de l’artiste tenant un chardon, 1493

LIEUX DE POUVOIR, LA RENAISSANCE EN FRANCE ET L’ECOLE DE FONTAINEBLEAU

La galerie François Ier à Fontainebleau, vers 1528

LE SIÈCLE D’OR EN ESPAGNE

Atelier de Diego Vélasquez, L’Infante Marie-Thérèse (Madrid, 1638-Paris, 1683), future reine de France, vers 1654

RÉALISME ET TÉNÈBRES AU XVIIE S.

Caravage, La Mort de la Vierge, 1601-1605/1606

Georges de la Tour , Le Tricheur à l’as de carreau, 1635

LIEU DE POUVOIR : PARIS

Peintures de Rubens pour la galerie de Catherine de Médicis, palais du Luxembourg, Musée du Louvre :
Petrus-Paulus Ruben(1577 – 1640), L’Apothéose de Henri IV et la proclamation de la régence de Marie de Médicis, le 14 mai 1610, entre 1621 et 1625

LA PEINTURE HOLLANDAISE

Johannes ou Jan Vermeer – Delft, 1632 – Delft, 1675, L’Astronome, 1668
Rembrandt, Bethsabée au bain tenant la lettre de David, 1654

LES FONDEMENTS DU CLASSICISME EN FRANCE

Nicolas Poussin (1594 – 1665), L’Inspiration du poète, vers 1629 – 1630

LIEU DE POUVOIR: VERSAILLES

Charles Lebrun, peintures de la Galerie des glaces, 1662-1678

LES LUMIÈRES

Peindre la couleur et le plaisir : Jean-Honoré Fragonnard, Le Verrou, vers 1777

Le goût néoclassique : Jacques-Louis David, Les Sabines, 1799

XIXE SIÈCLE

L’ACADÉMISME

Jean-Auguste-Dominique Ingres, Une Odalisque, 1814

Alexandre Cabanel, Vénus, 1863, Musée d’Orsay

LE ROMANTISME

Origines Allemandes et anglaises

Un paysage romantique : Caspar David Friedrich, Bord de mer au clair de lune, 1818

Joseph Mallord William Turner, Paysage avec une rivière et une baie dans le lointain, vers 1845. Un paysage atmosphérique, aux origines des tendances modernes du paysage en France.

Le drame humain en peinture

Théodore Géricault, Le Radeau de la Méduse, Salon de 1819

ORIENT VISITÉ, ORIENT RÊVÉ

Eugène Delacroix, Femmes d’Alger dans leur appartement, Salon de 1834

LE RÉALISME

Peindre le quotidien au format de l’Histoire

Gustave Courbet, L’enterrement à Ornans, 1849-1850

LE SYMBOLISME

Rêve et littérature

Gustave Moreau, Orphée, 1865

NOUVELLE PEINTURE ET IMPRESSIONNISME

Aux origines de la « nouvelle peinture »

Un scandale au salon : Edouard Manet, Olympia, 1863, Musée d’Orsay

Expositions impressionnistes, 1874-1886

Le peintre du bonheur : Auguste Renoir, Bal au moulin de la Galette, 1876, Musée d’Orsay

Un réalisme ouvert à l’expérimentation plastique : Edgar Degas, La classe de Danse, v.1873-1876, Musée d’Orsay

A l’aube du XXe s., un grand décor peint offert à la France : Claude Monet, Les décors des Nymphéas, Musée de l’Orangerie

LE POST-IMPRESSIONNISME

Le divisionnisme

Un théoricien de la couleur : Georges Seurat, Le cirque,1890-1891, Musée d’Orsay

Peintres de la couleur et Les Fauves

La peinture moderne se déplace vers le Midi :

Vincent Van Gogh, La chambre Jaune, 1889, Musée d’Orsay

Paul Gauguin, Arearea, 1892, Musée d’Orsay

Les Nabis

Maurice Denis, Les Muses, 1893, Musée d’Orsay

XXE SIÈCLE

LA PEINTURE S’AFFRANCHIT DE L’IMITATION DU RÉEL

Les Fauves (Matisse, Derain), qui exposent pour la première fois en 1905, libèrent la couleur pour privilégier la traduction des sensations.

Henri Matisse, Femme au chapeau, 1905

Deux ans plus tard, Pablo Picasso termine Les Demoiselles d’Avignon. En s’inspirant de modèles primitifs, il renouvelle les codes de la représentation et annonce le Cubisme (Picasso, Braque, Gris).

Georges Braque, Le Verre sur la table, 1909-1910

LES ANNÉES 10-20

De grands bouleversements ont lieu.

Les mouvements d’avant-garde qui naissent en Europe s’emparent de la peinture pour exprimer leurs visions du monde : le Futurisme en Italie privilégie la vitesse, l’Expressionnisme allemand s’inspire de la spontanéité des arts populaires…

L’oeuvre de Luigi Russolo, La Révolte, 1911 dans l’exposition le Futurisme à Paris au Centre Pompidou.

Emil Nolde, Joseph raconte ses rêves, 1910

Parallèlement, plusieurs peintres tels que Vassily Kandinsky ou Kazimir Malevitch réalisent des toiles abstraites.

Vassily Kandinsky : Impression V (Parc), 1911

LES ANNÉES 20-30

Le Surréalisme marque le retour d’une peinture figurative inspirée du travail de l’inconscient.

Max Ernst, Ubu Imperator, 1923, collection privée

L’APRÈS-GUERRE

L’art américain s’impose peu à peu

Jackson Pollock, réalise ses « dripping », des toiles de grand format réalisées par projection de peinture.

Pollock, Number 26A, 1948, Centre Pompidou

De 1960 à 1980

Le Pop art, avec des peintres tels que Warhol, Lichtenstein, Rosenquist, célèbre la société de consommation5.

Andy Warhol, Campbell’s Soup Cans, 1962

A partir du milieu des années 60, la peinture est éclipsée par de nouveaux moyens d’expression tels que photo, performance et vidéo.

Bruce Nauman, Bouncing in the Corner, 1968-69

Fin des années 70, des artistes réalisent des « tableaux photographiques ».

Jeff Wall, Picture for Women, 1979

Puis un regain d’intérêt se manifeste pour la peinture qui véhicule les valeurs de la contre-culture, par exemple chez

LA FIN DU XXE S. ET LE DÉBUT XXIE S.

La fin du XXe s. et le début XXIe s.

La peinture s’inspire de photos, de vidéos, d’internet et s’intègre à des installations.

Fabrice Hyber, Peinture homéopathique n° 10 (Guerre désirée), 1983-1996

Evelyne Faivre-Martin, Charles Gaultier-Guibert et Vanessa Morisset

Historiens de l’art

WordPress Backup