Estampe, Gravure, Sérigraphie : Expertise et Estimation Gratuite

Demander ici une estimation de votre estampe,gravure

De nouveaux procédés de reproduction comme la gravure, la lithographie, la sérigraphie ont permis aux artistes de diffuser plus largement leur travail. À l’origine, l’estampe est le résultat de l’impression d’une gravure. À partir du 19e siècle, la lithographie puis la sérigraphie s’ajoutèrent à la gravure pour permettre aux artistes de reproduire une image.

Utilisant principalement le papier pour support, l’estampe et la gravure appartiennent aux arts graphiques. Il s’agit de procédés d’impression via une matrice grâce à laquelle une reproduction est possible. Si les deux termes sont souvent confondus, il faut savoir que l’estampe est l’œuvre obtenue grâce à la technique de gravure (la matrice d’impression est obtenue en gravant une plaque de métal ou de bois). Plus tard, la gravure s’élargit et laisse place à des techniques photomécaniques ou chimiques diverses.

La spécificité des techniques employées est telle que les collectionneurs sont aujourd’hui friands d’estampes anciennes et modernes : taille douceeau-forteaquatintepointe sècheburin du 16e au 19e siècle. On peut aussi mentionner la xylographie, la sérigraphie ou encore l’art de l’affiche du 20e siècle notamment les œuvres de Paul Colin, Alfons Mucha, Jules Chéret, qui enflamment actuellement les ventes aux enchères.

Retrouver, acquérir ou vendre une œuvre d’estampe d’art appelle inéluctablement à une expertise et estimation pour en vérifier l’authenticité et estimer la valeur. Pour cela, n’hésitez pas à faire expertiser gratuitement vos estampes et gravures par nos experts en ligne !

Demander ici une estimation de votre estampe,gravure

Gravure ancienne

e1
Demander une estimation

La gravure est l’étape essentielle dans la création d’une estampe. Il s’agit d’une technique selon laquelle l’artiste incise et creuse une plaque de bois ou de métal afin d’obtenir la matrice qui permettra la reproduction d’un dessin ou d’un texte. Ce procédé manuel a été surtout initié à l’époque où les machines et toutes les technologies de duplications qu’on connaît aujourd’hui n’existaient pas encore. Raison pour laquelle, les passionnés d’art graphique et les collectionneurs vouent aux estampes une grande valeur, d’autant qu’ungraveur était et est reste considéré comme artiste à part entière, au même titre qu’un peintre, bien qu’il ne soit pas forcément le créateur du dessin ou du motif.

L’histoire de la gravure montre que dès le Moyen Âge, cette technique a été utilisée pour lareproduction d’images ou de textes. Et on sait, par exemple, que la Chine utilisait la gravure sur bois pour la reproduction des livres de prières. Plus tard, ce procédé se développe et devient plus populaire. La gravure sur métal entre en scène et permet la création de détails plus précis sur les œuvres.

Même si la plupart des graveurs sont restés anonymes, certains artistes sortent du lot comme Martin Schongauer qui a créé entre autres, « La Montée au Calvaire » aujourd’hui exposée à Rome.

Il existe trois grands procédés de gravure : lagravure en taille d’épargne, la gravure en taille douce et la gravure à plat. Chacun de ces procédés possède ses spécificités. L’expertise est la manière la plus indiquée pour les reconnaître. L’estimation permet ensuite d’en estimer la juste valeur marchande, car aujourd’hui, certaines gravures valent de petites fortunes. Les estampes japonaises du 19esiècle de l’artiste Hiroshige par exemple, se vendent aujourd’hui autour de 1000 euros à l’unité et jusqu’à 100 000 euros lorsqu’il s’agit d’albums complets. En 2002, un ensemble de 120 estampes de l’artiste a été adjugé à 748 000 euros !

 

Estampes du 19e siècle et 20e siècle

e2
Demander une estimation

L’estampe est une œuvre d’art graphique obtenue grâce à la technique de la gravure. Le support utilisé peut être le papier, le bois, le métal et tout autre matériau « plat ». La création d’une estampe se décompose en trois grandes étapes : le dessin, la gravure et l’encrageou le tirage. Comme son nom le suggère, le dessin est l’étape créatrice réservée à l’artiste, qui consiste à dessiner directement sur un plancher de bois ou une plaque de métal. Le graveur (qui peut être l’artiste lui-même) va ensuite mettre ce dessin en relief pour qu’il serve de matrice pour l’encrage et l’impression. Selon le pays, et l’époque, lestechniques de tirage diffèrent. Au Japon, les créations étaient principalement monochromes. En Occident en revanche, les couleurs apparaissent grâce à l’aquarelle.

Grâce à de la pression ou des coups de marteau, l’estampe s’obtient sur du tissu ou du papier. Il s’agit de la technique de l’étampe. Celle du frottement consiste, quant à elle, à déposer le papier sur la matrice sur laquelle une plaque de bois ou de cuir sera frottée dessus pour permettre le transfert.L’histoire de l’estampe raconte que cet art est surtout développé à partir du 17e siècle. Toutefois, des pièces d’art d’estampe datant du 7esiècle ont été retrouvées, notamment des estampes à motifs et à vocations religieusesbouddhistes. Plus tard, se développe la technique, et chaque pays marque son art selon son histoire et ses particularités.

Une pièce d’estampe est particulièrement valeureuse lorsqu’il s’agit d’un objet créé manuellement par son auteur original. Ainsi, pour lever tout doute sur une estampe, l’idéal est de l’expertiser et de procéder à une estimation afin de la coter de manière juste avant la vente ou l’acquisition.

 

Comment estimer le prix d’une estampe ?

Le prix d’une estampe varie en fonction de la notoriété de l’artiste, du sujet, du format, de l’état de conservation, mais également, et ceci est propre aux estampes, de l’état de tirage

Pour évaluer une estampe,  on pourra se concentrer sur le sujet pour valider que l’estampe n’est pas d’avant une certaine période. Les signatures et inscriptions sont des sources d’informations supplémentaires. Les estampes la plupart du temps signées du dessinateur. Enfin, l’éditeur et le lieu d’édition sont parfois indiqués ce qui peut aider à la datation et à l’appréciation du prix.

Le collectionneur privilégie les petits tirages aux grands tirages. Pourtant la qualité de l’œuvre elle-même et le fait que l’on est en présence d’une estampe originale.

Découvrez comment expertiser une gravure ?

WordPress Backup