1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Peinture dessin Maroc Marcelle Ackein : expertise et estimation

ackein maroc estimation

 

Les peintures et dessins Maroc Marcelle Ackein : leur cote sur le marché de l’art

Parmi tous les pays dépeints par Marcelle Ackein (1882-1952) avec beaucoup de talent, le Maroc tient une place à part dans son parcours artistique. Certains experts s’accordent à dire qu’à travers ses toiles et dessins marocains apparaît sa novation stylistique. S’inspirant de plus en plus des cubistes, des futuristes italiens et des maîtres du Bauhaus tout au long de sa carrière de peintre Marcelle Ackein tend vers l’abstraction, libérant les formes, délaissant les perspectives traditionnelles pour faire la part belle à de larges aplats colorés. De cette période marocaine restent peu de toiles. Cette rareté de l’offre sur le marché de l’art explique sans doute des prix de vente intéressants et des valeurs en hausse dépassant parfois largement les estimations. La cote soutenue de l’artiste vaut surtout pour ses sujets favoris, traités le plus souvent à l’huile comme les tranches de vie finement observées : passantes, porteuses d’eau, femmes assises, joueurs de musique…

 

Les peintures et dessins Maroc Marcelle Ackein : prix, achat, vente et enchère

Durant la dernière décennie, les prix d’achat de certaines toiles aux sujets marocains se sont envolés, comme en témoigne le montant de la vente de la toile « Le musicien et les marocains » (141 x 70 cm), peinte vers 1922. Tandis que son estimation oscillait entre 35 000 et 50 000 €, il a été adjugé à 70 000 euros en 2007 (Richmond de Lamaze, Chamalières).
D’autres œuvres symbolisant le Maroc ont trouvé acquéreur aux alentours de 30 000 euros comme « Rêverie devant le kiosque » dont l’enchère s’est élevée à 32 500 € en novembre 2015 chez Tajan.
On peut toutefois se faire plaisir en acquérant un dessin signé Marcelle Ackein dont la cote ne cesse de grimper. En salle des ventes ses fusains, pastels ou lavis marocains pourront se vendre aux alentours de 400 à 3 000 euros. Un petit fusain « Marocaines assises » (13 x16 cm) a été vendu 400 euros, en 2004 par la maison Gros-Delettrez.

 

« Rêverie devant le kiosque », huile sur toile, Marcelle Ackein, adjugée 32 500 € en 2015 (Tajan, Paris)

Un commissaire-priseur vous contacte sous 48H

  • Indiquez ici la ville et/ou le code postal où sont conservés les œuvres ou objets à vendre.

Artiste :