Estimation Gratuite. 1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Prix de réserve en vente aux enchères : comment le choisir ?

 

Qu’est-ce qu’un prix de réserve ?

Lors d’une vente aux enchères, le prix de réserve est le prix en-dessous duquel le propriétaire de l’objet ou de l’œuvre d’art proposé ne souhaite pas que son bien soit vendu.
 

Si pour un tableau, le prix de réserve est fixé à 1 000 €, il ne pourra pas être vendu en-dessous de ce prix lors de la vente aux enchères. Il sera soit vendu au-dessus, soit si personne ne souhaite acquérir l’œuvre à 1 000 € ou plus, il sera retiré « faute d’enchère ». Dans le jardon des ventes aux enchères, on parle de tableau « ravalé ». Le prix de réserve est une sécurité pour le vendeur qui lui permet de récupérer son bien sans frais si celui-ci ne trouve pas preneur.
 

Le prix de réserve est secret et n’est pas connu des enchérisseurs et acheteurs potentiels.

 


Le prix de réserve est-il obligatoire ?

 

Il n’est pas obligatoire de mettre un prix de réserve lorsque l’on vend un objet aux enchères. Pour les tableaux, sculptures ou dessins de faible valeur marchande, pour lesquels on sait que l’intérêt des amateurs est modéré ou qui demande une importante logistique de transport il n’est pas conseillé de mettre de prix de réserve, ou alors un prix de réserve très faible. En effet, les frais de transport restent à la charge du vendeur. Si pour un meuble ou un tableau de taille importante, le prix de réserve n’est pas atteint et que l’objet est ravalé, le propriétaire devrait organiser et payer les frais de transport pour ramener son bien à son domicile.

 


Qui fixe le prix de réserve ?

 

Le commissaire-priseur ou son expert propose au vendeur le prix de réserve qui lui semble le plus réalise. Ni trop élevé pour ne pas décourager les acheteurs, ni trop bas pour ne pas dévaloriser l’œuvre. Le commissaire-priseur a un devoir de conseil. L’objectif d’une vente aux enchères reste de vendre le tableau, le bijou ou la montre a son meilleur prix. Le prix de réserve peut faire l’objet d’une négociation avec le commissaire-priseur mais les deux parties sont libres de refuser la vente si le prix de réserve ne leur convient pas.

 


Quel montant mettre en prix de réserve ?

 

Le prix de réserve pour un tableau, un sac à main ou un bijou doit être pertinent par rapport à la réalité du marché de l’objet. Le commissaire-priseur ou l’expert étudie les résultats des dernières ventes aux enchères d’œuvres d’art ou d’objets de luxe similaires et va proposer un prix de réserve en adéquation avec ces résultats. Le prix de réserve sera égal ou inférieur à l’estimation basse proposée dans le catalogue de vente. Par exemple, pour notre tableau dont le prix de réserve est de 1 000 €, il pourra être proposé dans une estimation de 1 000 – 1 200 € ou 1 200 – 1 600 € mais pas de 800 – 1 200 €. L’estimation basse doit toujours être égale ou supérieure au prix de réserve.
 

Demander une estimation gratuite

 

1er réseau d’experts d’art
et de commissaires-priseurs en France

Découvrez nos spécialistes

Envoyez vos photos – Estimation Gratuite en 48h

Demander une estimation gratuite
dès maintenant

X

powered by Advanced iFrame free. Get the Pro version on CodeCanyon.