1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

De La Fresnaye Roger : cote, prix et estimation en vue d’une vente

De La Fresnaye Roger : cote, prix et estimation en vue d’une vente

De La Fresnaye Roger : cote, prix et estimation en vue d’une vente

 

Roger de La Fresnaye : sa cote sur le marché de l’art

 

Peintre français né au Mans en 1885, Roger de La Fresnaye a joué un grand rôle dans le cubisme français. Elève de Maurice Denis et de Paul Sérusier à l’académie Ranson, il montre rapidement une prédisposition pour une certaine géométrisation des formes. Peintre, sculpteur, illustrateur… Roger de La Fresnaye est un touche-à-tout génial qui laisse derrière lui une œuvre inclassable et foisonnante. On retiendra de cet aristocrate ses peintures grand format, ses natures mortes, une multitude de dessins et d’autoportraits et quelques sculptures. Tombé malade pendant la Première Guerre mondiale, l’artiste cubiste décède prématurément en 1925, à quarante ans.
Compte tenu de la densité de sa production, Roger de La Fresnaye est très présent en salle des ventes. De nombreuses œuvres (peintures, dessins/estampes, sculptures) se retrouvent régulièrement sur le marché de l’art affichant une cote certaine. Certaines de ses toiles majeures ont été acquises par de grands musées. On en retrouve les études préalables en maisons de vente. D’autres œuvres, peintures ou dessins, aux dimensions plus modestes, se vendent aux enchères et trouvent preneur à des prix de vente honorables. Il est et demeure une des valeurs phares de la peinture cubiste du début du XXe siècle.

 

Roger de La Fresnaye : prix, achat, vente et enchères

 

L’œuvre de Roger de La Fresnaye, artiste cubiste indépendant, cote fortement sur le marché de l’art comme en témoignent plusieurs transactions récentes dans de grandes maisons internationales. Citons entre autres, « la conquête de l’air », sa plus célèbre toile qui a atteint le montant record de 2 370 000 euros, dépassant largement l’estimation initiale de 1 million d’euros, le 24 mars 2017 chez Christie’s ou bien « Eve Assise (la femme et la pomme) », grand format vendu 436 000 €* en novembre 2017 par Sotheby’s.
Si vous souhaitez acquérir l’une de ses huiles, il vous faudra tout de même débourser entre 30 000 et 40 000 euros comme cette « Eve Debout » vendue au prix de 42 900 euros* en octobre 2017, lors de la vente de la collection Paul Lombard par Artcurial. Toutefois, vous pourrez vous recentrer sur une partie fameuse de sa production : les natures mortes. Fruits, fleurs, ustensiles, livres furent les sujets de prédilection de Roger de La Fresnaye, revisités à la manière cubiste. Ses natures mortes atteignent des valeurs intéressantes en salle de ventes voire des prix record. Pour preuve, sa « Nature morte à l’équerre sur disque noir, avec bouteille d’encre », peinte vers 1913, s’est vendue 94 662 euros* en mai 2015 chez Christie’s ou sa « Nature morte à l’encrier » vendue au prix d’achat de 90 000 € en mai 2002 lors d’une vente d’Art Moderne chez Artcurial.
Enfin sachez que malade et alité, l’artiste consacrera la fin de sa vie à davantage dessiner que peindre. Il en reste une très vaste collection de dessins (lavis, encre, crayons) et estampes que l’on retrouve fréquemment mise aux enchères. Portraits de soldats de la Grande Guerre, dessins de femmes, études de tableaux, autoportraits sont autant d’œuvres signées et datées de la main de l’artiste que l’on peut acquérir ou vendre à des prix corrects. Quel que soit le medium utilisé, la cote de Roger de La Fresnaye reste soutenue.

 

*frais compris

 

 

Image
De La Fresnaye prix cote
Crédit photo :