1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Derain André : cote, prix et estimation en vue d’une vente

Derain André : cote, prix et estimation en vue d’une vente

Derain André : cote, prix et estimation en vue d’une vente

 

André Derain : sa cote sur le marché de l’art

 

André Derain (1880-1954) a développé une œuvre à la fois personnelle et imprégnée de son temps. Aux côtés de Henri Matisse et Maurice de Vlaminck notamment, il est à l’origine du mouvement fauviste dès 1905. A l’affût des nouvelles tendances, il se rapproche parallèlement du mouvement cubiste à partir de 1907. Après la Première Guerre mondiale, sa peinture opère ce que Jean Cocteau nomme « un retour à l’ordre ».
André Derain côtoie, de son vivant, les plus grands galeristes et artistes, qui promeuvent son œuvre. Néanmoins, dans l’ombre de ses illustres congénères, sa cote reste stable après sa mort. Les estimations et les prix d’achat varient fortement en fonction de la période de production des œuvres : les œuvres du « retour à l’ordre » étant moins prisées que la période fauve. Il n’en demeure pas moins une valeur refuge du marché de l’art, s’appuyant sur des expositions monographiques comme celle du Centre Pompidou en 2017-2018.

 

André Derain : prix, achat, vente et enchère

 

Les peintures fauvistes sont les plus recherchées sur le marché de l’art, indépendamment du format. Celles représentant les ports de Provence sont particulièrement demandées. Le prix d’achat record pour un tableau d’André Derain a d’ailleurs été battu en 2017 avec un tableau de 1905, « Bateaux à Collioure », de 38,4 sur 46 cm, adjugé 12 399 210 €* aux enchères (Sotheby’s Londres).
Les peintures d’André Derain ultérieures à la période fauve, malgré leur cote plus faible, sont prisées. Les estimations débutent à 5 000 euros et peuvent avoisiner 50 000 euros. Notons que les prix de vente dépassent régulièrement les estimations.
La production graphique – les dessins – d’André Derain est abondante. Celle-ci est corrélée, dans une moindre mesure, au cours des peintures, avec des estimations allant de 300 à 3 000 euros pour les crayons, encre et lavis sur papier, et de de 1000 à 100 000 euros pour les aquarelles. En 2015, une aquarelle de 1905, de 50,1 x 58,5 cm a été adjugée 433 500 €* aux enchères (Christie’s Paris). Les paysages et les nus féminins sont particulièrement demandés.

 

* frais compris

 

Image
Derain prix cote
Crédit photo Sotheby’s