1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Bernard Émile : cote, prix et estimation en vue d’une vente

Bernard Émile : cote, prix et estimation en vue d’une vente

bernard emile prix cote

 

Émile Bernard : sa cote sur le marché de l’art

 

Peintre et écrivain, Émile Bernard (1868-1941) a fortement contribué à la naissance de l’art moderne. Ami de Vincent Van Gogh et associé à l’école de Pont-Aven à la fin des années 1880, où il côtoie notamment Paul Gauguin, il est à l’origine du cloisonnisme, et participe à l’essor du synthétisme et du symbolisme. Dès 1893, il se dirige vers l’orientalisme, avant d’opérer un retour au classicisme.
La cote d’Émile Bernard est difficilement généralisable à l’ensemble de son œuvre, tant celle des tableaux réalisés entre 1886 et 1893 diffère de celle des œuvres ultérieures. Si les toiles « bretonnes » et les premières représentations symbolistes sont longtemps restées dans l’ombre de congénères plus illustres comme Gauguin, depuis une dizaine d’année leurs estimations et prix de vente augmentent sensiblement. Ce mouvement ne touche néanmoins pas les œuvres exécutées plus tardivement, dans une veine classique. Notons que nous fêtons en 2018 le centenaire de la naissance d’Émile Bernard, ce qui peut stimuler le marché.

 

Émile Bernard : prix, achat, vente et enchère

 

La cote d’Émile Bernard est très fortement corrélée aux différentes périodes de son évolution artistique.
Les peintures d’Émile Bernard réalisées entre 1886 et 1893 sont les plus recherchées sur le marché de l’art. Paysages, portraits ou natures mortes, leurs estimations et prix de vente sont généralement compris entre 150 000 et 300 000 euros. En 2017, un tableau peint en 1890, intitulé « Le Salon », de 89 sur 116,3 cm, a même été adjugé 1 322 500 €* aux enchères (Christie’s Paris), probablement au vu de son caractère inédit et de sa grande modernité.
Les peintures réalisées dans les années 1920 et 1930, relativement nombreuses, présentent des estimations et des prix d’achat compris entre 3 000 et 6 000 euros.
Des dessins d’Émile Bernard, nous retiendrons que les estimations pour les crayons, encres et lavis, sont généralement comprises entre 500 et 3 000 euros. Pour les gouaches, comptez en moyenne entre 1 500 et 5 000 euros. Leur valeur est plus volatile : ainsi, en 2014, une aquarelle, gouache et crayon sur papier japon intitulée « La campagne à Pont-Aven » a été adjugée 64 878 €* aux enchères (Christie’s New York).

 

*frais compris

 

Crédit photo : Christie’s