1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Meissonier Jean-Louis-Ernest : cote, prix et estimation en vue d’une vente

Meissonier Jean-Louis-Ernest : cote, prix et estimation en vue d’une vente

Meissonier Jean-Louis-Ernest : cote, prix et estimation en vue d’une vente

 

Jean-Louis Ernest Meissonier : sa cote sur le marché de l’art

 

Jean-Louis Ernest Meissonier (1815-1891), sculpteur et peintre attaché au réalisme historique et au courant académique « pompier », était spécialiste de la peinture de petit format. Attentif aux détails, Meissonier réalisa beaucoup de scènes de genre de type flamando-hollandais représentant la vie quotidienne bourgeoise de l’Ancien régime. A partir de 1859, il se passionna pour les scènes de bataille, les représentations martiales et l’histoire militaire de Napoléon Ier. Les sculptures de Meissonier, en cire ou en bronze, reflètent un lien intime avec ses peintures, servant souvent de modèles à des compositions recherchées et représentées avec une rigueur scientifique.
Meissonier fut extrêmement populaire à son époque pour l’harmonie de ses compositions ordonnées, authentiques et attractives. Ses peintures étaient les plus chères du XIXe siècle. Critiqué par de grandes figures telles Emile Zola ou Edouard Manet, Meissonier connut un certain oubli posthume, jusqu’à l’éloge de Salvador Dali dans les années 1970 et la rétrospective du Musée des Beaux-Arts de Lyon en 1993 qui contribuèrent à reforger sa renommée publique. L’œuvre de Meissonier dispose aujourd’hui d’une très bonne cote sur le marché de l’art, où l’on trouve autant des scènes de genre que militaires, ainsi que des bronzes à caractère équestre pleins de mouvement, tels « Le Voyageur », « Le Trompettiste » ou le « Général Duroc à la bataille de Castiglione ».

 

Jean-Louis Ernest Meissonier : prix, achat, vente et enchère

 

Peintre prolifique, Ernest Meissonier produisit des centaines de tableaux. Leur estimation en salle des ventes se situe généralement entre 5 000 et 10 000 €, mais les prix atteints aux enchères peuvent largement dépasser cette fourchette. L’huile sur toile « Le Cuirassier », étude exécutée en 1876 pour un célèbre tableau de peintre, a été adjugé au prix d’achat de 17 000 euros*, soit presque quatre fois son estimation, en février 2018 à New York (Sotheby’s). Certaines peintures peuvent atteindre des estimations à plus de 150 000 €, tel « Les Deux Amis », œuvre qui contribua à la redécouverte du peintre, vendue aux enchères à 402 220 euros* en novembre 2015 à New York (Sotheby’s).
Meissonier réalisa ses sculptures principalement en cire, mais quelques épreuves en bronze lui sont connues. Après le succès de l’exposition posthume de 1893, sa famille engage le fondeur Siot-Decauville pour réaliser des éditions. Ce sont ces sculptures que l’on trouve principalement en salle des ventes, avec des estimations en moyenne entre 10 000 et 20 000 €. Certains sujets font bondir les prix aux enchères, comme la vente du bronze « Le Voyageur » dont la figure apparait dans plusieurs peintures de l’artiste. L’œuvre, fondue par Siot-Decauville, a été adjugée au prix d’achat de 147 500 euros* en décembre 2016 à Londres (Sotheby’s).

 

*frais compris

 

Image
Meissonier prix cote
Crédit photo : Christie’s