1er site dédié à l’expertise, à l’estimation et à la vente de vos œuvres et objets d’art : tableau, sculpture, bijou, montre …

Émile Boggio : cote, prix et estimation en vue d’une vente

Émile Boggio : cote, prix et estimation en vue d’une vente

boggio tableau prix cote estimation expertise

 

Émile Boggio : sa cote sur le marché de l’art

Véritable pont culturel entre la France et le Venezuela, Émile Boggio (1857-1920), dit aussi Emilio Boggio, est un peintre postimpressionniste né à Caracas et mort à Auvers-sur-Oise. Formé à l’Académie Julian auprès notamment de Jean-Paul Laurens, William Bouguereau et Henri Martin, sa production artistique est d’abord marquée par l’académisme et le symbolisme avant d’opérer un virage impressionniste autour de 1900, au contact de Camille Pissarro et de Claude Monet. Durant les vingt dernières années de sa vie, il réalise de nombreux paysages des campagnes franciliennes. Une exposition rétrospective à Caracas inspire les jeunes générations d’artistes vénézuéliens et l’impose comme l’un des principaux peintres impressionnistes latino-américains. Notons également l’importante production photographique d’Émile Boggio, s’inscrivant dans une veine pictorialiste.

 

De son vivant, Émile Boggio a régulièrement exposé au Salon d’automne et au Salon des artistes français. Il atteint une certaine notoriété sur le marché de l’art vers 1910, promue par son galeriste Georges Petit. Après sa mort, sa cote diminue peu à peu, avant de remonter dans les années 1970 par le biais de la création d’un musée monographique à Caracas. Depuis une dizaine d’années, les estimations et les prix de vente de ses œuvres augmentent sensiblement, notamment sur les marchés français, américain et vénézuélien. La récente patrimonialisation de son atelier à Auvers-sur-Oise peut contribuer à renforcer sa cote, déjà relativement solide, et en fait une valeur montante sur le marché de l’art.

 

Émile Boggio : prix, achat, vente et enchère

Les peintures impressionnistes de Boggio, représentant pour la plupart des paysages, sont les plus courantes sur le marché de l’art. Les tableaux de moyen et grand format (plus de 50 sur 50 cm) de facture postimpressionniste sont les plus prisés, et disposent d’une cote soutenue. Pour de telles toiles, les estimations et les prix d’achat varient généralement entre 10 000 et 15 000 euros lors des ventes aux enchères. Un tableau peint en 1917, intitulé « Le chemin de Bourgogne, Auvers », de 65 sur 81 cm, a été adjugé 18 200 €* en 2018 (Aguttes Paris). Les portraits féminins, plus rares, peuvent également faire de bons prix : en 2012, un « Portrait au déshabillé » de 1904, de 80,6 sur 56,7 cm, a été adjugé 23 759 €* (Sotheby’s New York). Pour un tableau de format inférieur, à la facture souvent plus libre, comptez des estimations et des prix de vente compris entre 2 000 et 5 000 euros.

 

Les peintures d’Émile Boggio exécutées avant 1900, empruntant davantage au vocabulaire technique et iconographique de ses maîtres à l’Académie Julian, sont beaucoup plus rares mais aussi très recherchées sur le marché de l’art. Une toile de 1888, intitulée « La Lecture », de 151 sur 201 cm, constitue même un record pour une œuvre de l’artiste vendue aux enchères. Celle-ci a en effet été adjugée 62 187 €* en 2011 lors d’une importante vente consacrée à l’art latino-américain (Sotheby’s New York).

 

Les dessins d’Émile Boggio, profus et de cote moindre, présentent généralement des estimations et des prix d’achat débutant à 200 euros et pouvant atteindre 1 000 euros.

 

*frais compris

 

« Femme dans un fauteuil », Huile sur toile, vers 1904, 101 x 129 cm, Émile Boggio, adjugé 16 687 euros frais compris en 2015 (Christie’s New York)